Tchoutchouka, une recette marocaine ou algérienne ?

 

Ne vous fiez pas à l’orthographe compliquée de ce mot. On peut également parler de Chakchouka, Tchektchouka, tchouchkaka,tchoutcouka pour parler de la Tchoutchouka, un plat coloré et délicieux de l’Afrique du Nord. L’origine précise du plat est inconnue, mais on le prépare aussi bien au Maroc, en Algérie, en Tunisie et fait également partie de la cuisine israélienne. Ce qui est sûr c’est que la tchoutchouka est un plat aux arômes savoureux et un véritable régal, aussi bien pour les yeux que pour les papilles. Laissez-vous tenter par ce plat maghrébin, marocain ou africain, peu importe tant que vous en découvrez le gout exceptionnel. 

 

Qu’est-ce que la Tchoutchouka ? 

Histoire 

La tcoutchouka est un plat  traditionnel qui est originaire de l’Afrique du Nord.  Ce sont les juifs qui ont apporté la recette au Proche-Orient, notamment les juifs venant d’Algérie, de Tunisie,de Lybie et du Maroc. Le terme tchoutchouka provient probablement de « shakshek » qui voudrait dire « mélanger ». 

 

Composition 

La tchoutchouka est une poêlée composée entre autres de poivrons,  de piments verts et rouges de tomates, oignons et d’œufs. On peut trouver de nombreuses autres recettes semblables dans les autres cuisines du monde, comme le pisto manchego dans la cuisine traditionnelle espagnole ou encore la frita qui ressemble à une piperade.  La ȿakȿuka turque est différente car elle ne contient pas d’œuf et se déguste froide. 

 

Les ingrédients de la tchoutchouka traditionnnelle

Elle est composée de : 

  • Poivrons rouges et verts
  • Tomates (bien mûres de préférence) 
  • D’ail 
  • Coriandre
  • Huile d’olive
  • Sel 
  • D’épices : paprika et cumin. 

La préparation 

Voici les étapes à suivre pour préparer une tchoutchouka digne de ce nom, une préparation pour 4  personnes  : 

  1. 4 poivrons rouges et 2 poivrons verts ou des piments : Faire griller au four pendant 30 minutes les poivrons (préalablement lavés et séchés) jusqu’à ce que leur peau noircisse, puis les mettre dans un récipient hermétique et les laisser refroidir,
  2. Peler les poivrons tièdes et les découper en dés.
  3. En faire de même avec les tomates épépinées (1 kg de tomates)
  4. Emincer les gousses d’ail  (6 gousses) puis les faire revenir pendant une minute dans une poêle avec 3 cuillérées à soupe d’huile d’olive. 
  5. Remuer et ajouter les poivrons et les tomates, ainsi que le sel. 
  6. Ajouter les œufs un par un. 
  7. Laisser cuire le tout à feu doux pendant une quarantaine de minutes au minimum.
  8. Ajouter les épices et une dernière gousse d’ail puis laisser mijoter
  9. Couper le feu et ajouter la coriandre et l’huile d’olive. 

On peut servir avec du pain, du pain grillé ou de la pita. 

 

La tchouchouka algérienne 

On parle alors de Tchekchouka, un plat typique qui est surtout consommé en été. Les variantes de la recette sont nombreuses mais en voici une facile à réaliser. Nous avons besoin de 2 oignons, 1 poivron vert, 3 tomates, 1 courgette moyenne, un peu de sel et de poivre et de l’huile d’olive. La recette est la suivante : 

  1. Couper le poivron et les oignons en fines lamelles 
  2. Les faire mijoter sur le feu dans 4 cuillérées à soupe d’huile avec le sel et ajouter un peu d’eau pour avoir de la sauce 
  3. A la mi-cuisson, on peut ajouter les tomates et les rondelles de courgettes. 
  4. Laisser mijoter et laisser un peu de sauce. 

La tchoutchouka marocaine 

Très répandue au Maroc et en Tunisie, cette variante se déguste aussi bien en petit-déjeuner qu’en brunch. Elle peut également se déguster froide ou chaude. Les ingrédients peuvent varier (œufs, ras el hanout une épice maghrébine…) mais voici un exemple de recette de tchoutchouka marocaine.  Des tomates pelées, des poivrons rouges, piment, du poivre rouge, de l’huile d’olive, de l’ail et du cumin en poudre et enfin du sel. 

  1. Il faut faire griller les poivrons et le piment sans qu’ils ne brulent
  2. Faire frire les tomates, les poivrons, le piment, le sel, le cumin et l’ail.
  3. Ajouter un peu d’eau et laisser cuire à feu doux en remuant très souvent.
  4. Servir à votre convenance en accompagnement de pain maison, de la viande, du poisson. 

Les autres alternatives                 

La recette de ce plat traditionnel a beaucoup changé, mais l’essentiel est de garder les saveurs d’Orient. Dans certains pays, elle est préparée comme de la purée de carottes et est parfois à notre fameuse ratatouille française car les ingrédients sont assemblés pour faire une sorte de potage ou de soupe. Elle nous rappelle également la piperade , un plat gascon et basque, qui inclue de la viande ou du poisson ainsi que des œufs. La piperade béarnaise contient également du jambon de Bayonne.  La piperade contient des piments, des légumes et autres plantes potagères. L’œuf y est ajouté afin qu’il coagule et forme un joli contraste de couleurs avec le vert et le rouge des tomates et des piments. 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest